Victoria Jelinek


Covid-19, 13 ao√Ľt – Rentr√©e √† l’√©cole

Bonjour Monsieur,

J’ai lu (Le Monde et Les Echos) qu’il n’y avait pas de pr√©cautions de s√©curit√© Covid-19 pour les enfants des √©coles √©l√©mentaires de moins de onze ans dans toute la France au retour des √©coles le mois prochain. Est-ce vrai? Si oui, comment est-ce possible? Il a √©t√© largement d√©menti que les enfants ne peuvent pas attraper le virus (100000 aux √Čtats-Unis cette semaine, Reuters), il est largement admis qu’ils peuvent le propager, et l’immunit√© collective signifierait 60 √† 70% de la population test√©e positive pour Covid -19.

women revolutionMon enfant de neuf ans comprend certainement le protocole de sant√©, mais c’est un enfant qui est impuissant face aux autorit√©s adultes, et qui ne pourra par la suite pas maintenir des distances de s√©curit√©, se laver les mains r√©guli√®rement, garder ses effets personnels des autres enfants, ou a√©rer le salle de classe dans laquelle il est assis toute la journ√©e (ou insistez pour que les classes soient √† l’ext√©rieur lorsque cela est possible) s’il n’y a pas de r√®gles en place que les adultes doivent ex√©cuter et suivre pour le bien-√™tre de tous. Comme nous l‚Äôavons d√©j√† vu avec le port de masque ¬ęobligatoire¬Ľ, de nombreuses personnes ne suivent pas ce protocole, m√™me s’il est d√©fini par la loi, mais nous devrions essayer de d√©finir des param√®tres.

 

L’Organisation mondiale de la sant√© et divers syndicats d’enseignants (y compris le mien) conseillent d’√©taler les salles de classe pour permettre la distanciation tout en permettant une fr√©quentation r√©guli√®re en classe et le port obligatoire de masques par les enseignants et les travailleurs pour assurer un retour en toute s√©curit√©, ainsi que des fen√™tres ouvertes, un lavage r√©gulier des mains (il n’y a jamais de savon dans les salles de bain de l’√©cole de mon fils!), des entr√©es / couloirs se d√©pla√ßant dans l’un ou l’autre sens, et une d√©sinfection r√©guli√®re des surfaces. Ceci afin de permettre √† la fois d’aller √† l’√©cole mais aussi de ne pas infecter notre population avec Covid-19 peu de temps apr√®s avec une augmentation des ¬ęclusters¬Ľ.

De plus, nous vivons dans un endroit tr√®s touristique, et cet √©t√© a de nouveau √©t√© extr√™mement occup√© par les voyageurs – √† la fois ceux qui viennent et ceux qui sont en vacances dans d’autres pays. Je connais plusieurs familles dont les enfants fr√©quentent l’√©cole locale et qui ont voyag√© √† destination et en provenance de diff√©rents pays avec peu ou pas de respect des protocoles de s√©curit√©. En cons√©quence, leurs enfants pourraient √™tre asymptotiques, ou malades, et nous ne le verrons pas compl√®tement se manifester avant la fin septembre, apr√®s le retour des enfants pendant deux ou trois semaines.

Pourquoi agir de mani√®re √† ne r√©pondre qu’√† la crise? Pourquoi ne pas anticiper la crise et agir en cons√©quence? Encore et encore, les professionnels de la sant√© et les scientifiques disent que NOUS AVONS LE CONTR√ĒLE avec ce virus si nous avons simplement un leadership clair et la discipline pour adopter des mesures de s√©curit√©. Quelle excuse avons-nous pour ne pas faire ce que nous pouvons?

Enfin, √† part une br√®ve communication en mai du bureau du maire disant que la fr√©quentation serait obligatoire pour tous les √©l√®ves, nous n’avons re√ßu aucune information de l’√©cole ou du bureau du maire local concernant les protocoles de s√©curit√© pour nos enfants ou les attentes pour nous parents. C’est n√©gligeable. Si nous n’avions pas eu l’incroyable professeur de classe que nous avions, nous n’aurions rien su, et de nombreux amis se sont retrouv√©s dans cette position, s’appuyant plut√īt sur des ou√Į-dire (ce qui √©quivaut √† la d√©sinformation et √† la panique).

Nous devons faire mieux si nous voulons √©viter un autre confinement ou, bien pire, une soci√©t√© tr√®s malade et contagieuse qui entra√ģne la perte de nombreux √™tres chers.

Merci d’avoir pris en consid√©ration ce que j’ai √©crit ici en tant que parent, professeur, et membre de votre √©lectorat tr√®s pr√©occup√©.

Veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations distinguées.

 



Chamonix, France
January 13, 2010, 1:13 pm
Filed under: Travel pieces | Tags: , , , ,

Clear, crisp air that feels like it’s cleaning your pores. The squeak of your shoes in the snow. Mountains on all sides rising so high against blue skies that they look false. Glacial run-off creating rivers that you can feel the coolness emanating from when you walk near them and can hear in the quiet of the night. Little crosses and chapels dotting the hills. Chalets with snow logs on their roofs to keep the snow from falling on their inhabitants. Red shutters. Copper roofs. Darkened and aged wood on the older homes. Sunshine that tans the face even as you wear several downy layers. Pussy willow trees. Skiing and waffles and chocolat chaud. Beaufort and Tomme cheese made by special cows in the Alps and local farmers, sold at the market each Saturday. Men in thick wool sweaters smoking while driving their snow plows and tractors. Mountain lakes so clear that the colors range from dark blue to aqua. Population explosion in the winter and summer bringing big, fancy 4wd BMW’s, huge tourist buses and queues for the gondolas. Paragliders, climbers, skiers, hikers, bikers, snowboarders. Helicopters overhead. The sound of avalanches and the explosion of dynamite to set off controlled avalanches. The smell of pine and wood burning stoves. Nights so brightened by the moon that you don’t need artificial light and your body casts a shadow. The single light on the mountains indicating the snow machine levelling the pistes. Tartiflette, fondue, and cremeaux in the evening as Haute Savoie fare. Quiet nights. Starry skies. Snow and ice.