Victoria Jelinek


Covid-19, 13 ao√Ľt – Rentr√©e √† l’√©cole

Bonjour Monsieur,

J’ai lu (Le Monde et Les Echos) qu’il n’y avait pas de pr√©cautions de s√©curit√© Covid-19 pour les enfants des √©coles √©l√©mentaires de moins de onze ans dans toute la France au retour des √©coles le mois prochain. Est-ce vrai? Si oui, comment est-ce possible? Il a √©t√© largement d√©menti que les enfants ne peuvent pas attraper le virus (100000 aux √Čtats-Unis cette semaine, Reuters), il est largement admis qu’ils peuvent le propager, et l’immunit√© collective signifierait 60 √† 70% de la population test√©e positive pour Covid -19.

women revolutionMon enfant de neuf ans comprend certainement le protocole de sant√©, mais c’est un enfant qui est impuissant face aux autorit√©s adultes, et qui ne pourra par la suite pas maintenir des distances de s√©curit√©, se laver les mains r√©guli√®rement, garder ses effets personnels des autres enfants, ou a√©rer le salle de classe dans laquelle il est assis toute la journ√©e (ou insistez pour que les classes soient √† l’ext√©rieur lorsque cela est possible) s’il n’y a pas de r√®gles en place que les adultes doivent ex√©cuter et suivre pour le bien-√™tre de tous. Comme nous l‚Äôavons d√©j√† vu avec le port de masque ¬ęobligatoire¬Ľ, de nombreuses personnes ne suivent pas ce protocole, m√™me s’il est d√©fini par la loi, mais nous devrions essayer de d√©finir des param√®tres.

 

L’Organisation mondiale de la sant√© et divers syndicats d’enseignants (y compris le mien) conseillent d’√©taler les salles de classe pour permettre la distanciation tout en permettant une fr√©quentation r√©guli√®re en classe et le port obligatoire de masques par les enseignants et les travailleurs pour assurer un retour en toute s√©curit√©, ainsi que des fen√™tres ouvertes, un lavage r√©gulier des mains (il n’y a jamais de savon dans les salles de bain de l’√©cole de mon fils!), des entr√©es / couloirs se d√©pla√ßant dans l’un ou l’autre sens, et une d√©sinfection r√©guli√®re des surfaces. Ceci afin de permettre √† la fois d’aller √† l’√©cole mais aussi de ne pas infecter notre population avec Covid-19 peu de temps apr√®s avec une augmentation des ¬ęclusters¬Ľ.

De plus, nous vivons dans un endroit tr√®s touristique, et cet √©t√© a de nouveau √©t√© extr√™mement occup√© par les voyageurs – √† la fois ceux qui viennent et ceux qui sont en vacances dans d’autres pays. Je connais plusieurs familles dont les enfants fr√©quentent l’√©cole locale et qui ont voyag√© √† destination et en provenance de diff√©rents pays avec peu ou pas de respect des protocoles de s√©curit√©. En cons√©quence, leurs enfants pourraient √™tre asymptotiques, ou malades, et nous ne le verrons pas compl√®tement se manifester avant la fin septembre, apr√®s le retour des enfants pendant deux ou trois semaines.

Pourquoi agir de mani√®re √† ne r√©pondre qu’√† la crise? Pourquoi ne pas anticiper la crise et agir en cons√©quence? Encore et encore, les professionnels de la sant√© et les scientifiques disent que NOUS AVONS LE CONTR√ĒLE avec ce virus si nous avons simplement un leadership clair et la discipline pour adopter des mesures de s√©curit√©. Quelle excuse avons-nous pour ne pas faire ce que nous pouvons?

Enfin, √† part une br√®ve communication en mai du bureau du maire disant que la fr√©quentation serait obligatoire pour tous les √©l√®ves, nous n’avons re√ßu aucune information de l’√©cole ou du bureau du maire local concernant les protocoles de s√©curit√© pour nos enfants ou les attentes pour nous parents. C’est n√©gligeable. Si nous n’avions pas eu l’incroyable professeur de classe que nous avions, nous n’aurions rien su, et de nombreux amis se sont retrouv√©s dans cette position, s’appuyant plut√īt sur des ou√Į-dire (ce qui √©quivaut √† la d√©sinformation et √† la panique).

Nous devons faire mieux si nous voulons √©viter un autre confinement ou, bien pire, une soci√©t√© tr√®s malade et contagieuse qui entra√ģne la perte de nombreux √™tres chers.

Merci d’avoir pris en consid√©ration ce que j’ai √©crit ici en tant que parent, professeur, et membre de votre √©lectorat tr√®s pr√©occup√©.

Veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations distinguées.

 



Rentr√©e scolaire…

Une lettre a un ami concernant l’ouverture d’ecoles en France dans quelque semaines…

unnamedMerci pour le ¬ęheads up¬Ľ de Facebook sur le retour des enfants √† l’√©cole (dates, groupes annuels, etc.). Je dois dire que je suis d’accord avec mon mari ici (quelle surprise!): nous allons attendre les notes officielles et voir quels sont leurs plans concrets et quelles mesures tangibles pour prot√©ger les enfants contre le virus seront d√®s le premier jour, et faire un d√©cision √©clair√©e √† ce stade.

Pour moi, me sentir bien √† l’id√©e de retourner mon tout-petit √† l’√©cole, un plan pour d√©placer les enfants √† l’ext√©rieur – √† la “Forest School” et au danois – comme le note le mari, serait un tr√®s bon d√©but pour am√©liorer mon niveau de confort.

Et / ou il y a des tests pour chaque enfant, enseignant et membre du personnel de l’√©cole pour v√©rifier s’ils sont infect√©s (pas uniquement¬† lorsqu’ils pr√©sentent des sympt√īmes et / ou se rendent √† l’h√īpital pour obtenir de l’aide, comme l’a dit Macron dans son discours – et , aussi, pour l’instant, les tests sont d√©fectueux). OU, peut-etre, quelqu’un prend la temp√©rature de chaque enfant et membre du personnel tous les jours quand ils entrent dans les portes (comme le fait l’Asie du Sud-Est pour entrer dans les lieux publics), puis les interdire de l’√©cole, appliquer cela serait essentiel, mettre en quarantaine ceux qui sont malades et retrouver leurs contacts — il peut s’agir d’une application facultative, comme le font les Allemands, les Autrichiens et les Suisses, par opposition √† obligatoire, comme les Cor√©ens et les Singapouriens pour prot√©ger les id√©aux de la libert√© civile. (Cependant, je ne vois pas cela se produire parce que je connais parents qui envoient r√©guli√®rement leurs enfants √† l’√©cole et qui soul√®veraient l’enfer sacr√© s’ils perdaient leur droit de faire ce qui leur convient le mieux).

Et, comme le dit le chef du syndicat des enseignants en France, en alliance avec le chef des services de sant√© et des services m√©dicaux en France, ALORS ils doivent embaucher des personnes suppl√©mentaires pour surveiller les enfants dans leurs petits groupes (√©loignement social, apprentissage du mat√©riel, lavage des mains – etc. et afin d’aider les enseignants respectifs). Encore une fois, je ne vois pas cela se produire parce que c’est trop cher et que dieu sait que l’√©ducation publique conna√ģt des difficult√©s exponentielles. (Les gens – in general – ne r√©alisent pas que c’est un investissement collectif dans la soci√©t√© de l’avenir et une assurance pour la survie de la d√©mocratie). ET, enfin, ils doivent distribuer des masques √† chaque personne (puis imposer le port de ceux-ci).

√Ä l’exception de ces mesures de s√©curit√©, que je pense que ce serait un miracle de voir se produire dans ce d√©lai, SI du tout, j’aimerais qu’il y ait quelques mois au cours desquels le taux d’infections se soit stabilis√©, du moins pas augment√©. En l’√©tat, il y a encore beaucoup de nouvelles infections chaque jour en France (ainsi qu’une nouvelle r√©surgence √† Singapour et en Chine, et les dieux savent que le Royaume-Uni et les √Čtats-Unis n’ont pas encore atteint leur “crest”) et cela malgr√© un confinement strict.

De plus, pour qu’une ¬ęimmunit√© collective¬Ľ se produise, il faudrait laisser beaucoup plus de gens tomber malades (ce qui est peut-√™tre POURQUOI ils veulent envoyer nos enfants en premier – des cobayes au nom du plus grand bien) et puis testez l’hypoth√®se que cela fonctionnera pour cr√©er une sorte d’immunit√©, comme nous l’esp√©rons / comme il l’a fait avec d’autres virus …il y a un certain sens a cela. Et, nous devons sortire a un moment donne…

Hmmm.

Mon fils me d√©range, nous sommes en h√©morragie d’argent (la saison de mon mari a √©t√© perdue, je n’ai pas travaill√© l’ann√©e derni√®re, donc je ne peux pas r√©clamer d’aide malgr√© les ann√©es de taxes pay√©es) et j’ai une tonne de travail pour me pr√©parer √† entrer dans le √† nouveau √† plein temps en septembre (pour essayer de ¬ękeeping the wolves at bay¬Ľ). MAIS, je ne veux pas prendre un “risque inutile” (comme l’a dit le chef de l’association m√©dicale France) en ce moment. (Mais, c’est encore dans quelques semaines…).

Je comprends les raisons de l’ouverture des √©coles. Lancez l’√©conomie. Cela va √™tre une sacr√©e r√©cession telle qu‚Äôelle est (en particulier si les gens continuent de r√©sister √† une augmentation de l‚Äô√Ęge de la retraite pour aider √† payer les avantages que beaucoup re√ßoivent!). Et beaucoup – y compris nous, comme mentionn√© – sont h√©morragiques et n‚Äôont pas d‚Äô√©pargne, je comprends donc le d√©sir de continuer. Je l√®ve mon chapeau √† ceux qui envoient leurs petits courageux (ou inconscients) √† l’√©cole, malgr√© les risques. And, maybe, we will also send our beloved junior to school shortly…

(Je suppose que cela doit √™tre similaire √† la fa√ßon dont les parents se sentent envoyer leurs enfants √† l’√©cole aux √Čtats-Unis? Mon enfant ou mes enfants iront probablement bien. Les statistiques soutiennent que tel est le cas. Cependant, avec la prolif√©ration des armes √† feu et la violence arm√©e dans les √©coles et les espaces publics, il y a toujours une chance qu’ils soient bless√©s…).

De plus, des articles paraissent soudainement dans les journaux fran√ßais et anglais sur un enfant de neuf ans (peut-√™tre le m√™me enfant) qui a eu Covid-19, de nombreux contacts et n’a infect√© personne. L’hypoth√®se est qu’ils ne ¬ęshed¬Ľ pas beaucoup de virus et sont moins susceptibles d’√™tre infect√©s or to infect.

Cependant, je soup√ßonne qu’il y a des machinations en place (publicite, propaganda?) pour nous mettre √† l’aise d’envoyer nos juniors √† l’√©cole, parce que ce que j’ai lu dans une vari√©t√© de journaux – viables aussi – est qu’il est “probable” que les enfants iront bien, et le taux d’infection augmentera, mais il sera ¬ęg√©rable¬Ľ pour les h√īpitaux, etc. Les mots cl√©s √©tant ¬ęprobable¬Ľ et ¬ęg√©rable¬Ľ. (Mais, imaginez si tous les enseignants et educateurs tombent malades! J’ai aim√© chacun des professeurs de mon fils des ans, et j’appr√©cie excessivement son professeur actuel! Perdre l’un d’eux serait une vraie perte.).

Donc, nous allons attendre et voir ce que les fonctionnaires proposent sous peu, et prendre alors une decision eclairee…